Pour 1000 peaux humaines, on obtient mille réactions différentes"

Jean-Claude Ellena,

parfumeur pour la Maison Hermès.

Eclat

J’ai testé :

Éclat, eau de toilette (EDT) de Fragonard

D’après Fragonard :

" Scintillant en tête de notes fraîches de bergamote, de citron et d'accords de freesia Éclat déploie un cœur lumineux et floral de frangipanier et de gardénia, sur un fond sensuel et gourmand de guimauve.".

Pyramide Olfactive :

Eclat_Py_Olf

Mon avis :

J’attends d’un parfum qu’il me surprenne, me chamboule, me bouscule…

A première vue, Éclat m’indiffère. Je ne sens qu’un freesia légèrement citronné, rien de plus.

Bof !

Et puis la senteur évolue doucement vers un autre floral, le gardénia.

Re-bof ! Le nez qui a créé cette EDT n’a pas vraiment l’air de s’être foulé…

Et puis l’odeur s’amenuise petit à petit et semble mourir lentement.

Surprise lorsque, croyant le parfum mort, je renifle une nouvelle fois ma peau.

Il renaît de ses cendres et, dans cette renaissance, c’est un tout nouveau parfum qui pointe son nez.

Un parfum doux, charmeur, légèrement gourmand.

Le côté un peu aigrelet du patchouli est arrondit par le santal qui le rend moins agressif, au point de le faire oublier. Ensemble, ils augmentent la puissance de la guimauve. Une guimauve vanillée, comme celle que l’on trouve dans les oursons au chocolat.

Cette EDT est douce, raffinée et féminine, bien que le santal lui apporte une légère touche masculine qui lui donne un air mystérieux.

Cette EDT m’a enchantée dans sa phase "renaissance". Peut-être mon parfum pour cet hiver ?

Et puis, pour une EDT, une tenue exceptionnelle puisque supérieure à 12 heures !

C’est un Oriental – Floral, comme :

- Glamour de Moschino,

- L’Instant Magic ELIXIR de Guerlain,

- Rose Praline des Parfums de Rosine,

- …

Cette eau de toilette existe aussi en version parfum.